Quel est le record du monde du marathon féminin ?

Quel est le record du monde du marathon féminin ?

Le record du monde du marathon féminin est de 2:15:25, détenu par Paula Radcliffe depuis 2003. C’est un record impressionnant, mais il y a beaucoup de femmes qui sont capables de le battre. Le marathon féminin est une course de longue distance qui est devenue très populaire ces dernières années. De nombreuses femmes s’entraînent dur pour pouvoir courir un marathon, et beaucoup d’entre elles sont capables de le terminer en moins de trois heures.

La course du marathon féminin la plus rapide du monde

Le record du monde du marathon féminin est détenu par Paula Radcliffe, avec un temps de 2:15:25, établi lors du Marathon de Londres en 2003. C’est le temps le plus rapide jamais couru par une femme sur la distance de 42,195 kilomètres.

Paula Radcliffe a également été la première femme à courir un marathon en moins de deux heures et 20 minutes, avec un temps de 2:17:42 lors du Marathon de Londres en 2002. Elle détient également le record du monde du 10 kilomètres, avec un temps de 29:31, établi en 2003.

Radcliffe est née le 17 décembre 1972 à Ditchling, dans le Sussex de l’Est, en Angleterre. Elle a commencé sa carrière sportive en tant que coureuse de cross-country et est rapidement devenue l’une des meilleures au monde. En 2001, elle a remporté le Marathon de New York, son premier marathon majeur. En 2003, elle a établi le record du monde du marathon féminin à Londres et a également remporté le Marathon de la ville de New York pour la seconde fois. Radcliffe a pris sa retraite en 2015.

Quel est le record du monde du marathon féminin ?

Le record du marathon féminin en chiffres

Le record du marathon féminin en chiffres

Le marathon féminin est une course de longue distance qui a lieu généralement sur une distance de 42,195 kilomètres (26 miles 385 yards). Le record du marathon féminin est actuellement détenu par la Kenyan Mary Keitany, qui a couru le marathon de Londres en 2019 en 2 heures, 17 minutes et 1 seconde.

Keitany est l’une des plus grandes athlètes de tous les temps dans cette discipline, et elle a également été la première femme à courir le marathon en moins de 2 heures 20 minutes. En termes de performances, elle est seulement devancée par la Britannique Paula Radcliffe, qui détient le record du monde du marathon féminin avec un temps de 2 heures 15 minutes et 25 secondes, réalisé lors du marathon de Londres en 2003.

Au niveau mondial, le marathon féminin est une course relativement jeune puisque la première édition du Marathon de Boston pour les femmes n’a eu lieu qu’en 1967. À cette époque, la course était ouverte aux hommes et aux femmes, mais les femmes étaient séparées des hommes au niveau des classements. Cela a changé en 1972, lorsque les femmes ont été autorisées à participer aux Jeux Olympiques pour la première fois. À partir de ce moment-là, le nombre de femmes participant au marathon a considérablement augmenté.

En 1983, Ingrid Kristiansen, une Norvégienne, a battu le record du monde du marathon féminin avec un temps de 2 heures 21 minutes et 6 secondes. Elle a été la première femme à courir le marathon en moins de 2 heures 22 minutes. Le record du monde a ensuite été battu à plusieurs reprises avant d’être finalement établi par Paula Radcliffe en 2003. Radcliffe a battu le record du monde du marathon féminin en courant le Marathon de Londres en 2 heures 15 minutes et 25 secondes. Elle a ensuite amélioré ce temps en 2005, en courant le Marathon de Londres en 2 heures 15 minutes et 18 secondes.

Aujourd’hui, le record du monde du marathon féminin est détenu par Mary Keitany, une Kenyan qui a couru le Marathon de Londres en 2019 en 2 heures 17 minutes et 1 seconde. Keitany est l’une des plus grandes athlètes de tous les temps dans cette discipline, et elle a également été la première femme à courir le marathon en moins de 2 heures 20 minutes. En termes de performances, elle est seulement devancée par la Britannique Paula Radcliffe, qui détient le record du monde du marathon féminin avec un temps de 2 heures 15 minutes et 25 secondes, réalisé lors du marathon de Londres en 2003.

La femme qui détient le record du marathon féminin

La femme qui détient le record du marathon féminin est le Japonais Naomi Osaka. Elle a couru le marathon de Tokyo en 2 heures, 22 minutes et 1 seconde. Cela représente une moyenne de 5 minutes et 42 secondes par kilomètre.

Osaka a battu le record du marathon féminin lors du Marathon de Tokyoen 2019. Elle a devancé la Britannique Paula Radcliffe, qui avait couru le marathon de Londres en 2003 en 2 heures, 15 minutes et 25 secondes.

Osaka a également battu le record du monde du marathon féminin lors du Marathon de Berlin en 2019. Elle a terminé le marathon en 2 heures, 21 minutes et 40 secondes. Cela représente une moyenne de 5 minutes et 41 secondes par kilomètre.

Osaka est la première femme à battre le record du marathon féminin lors des deux plus prestigieux marathons du monde. Elle est également la première femme à terminer le marathon de Tokyo en moins de 2 heures et 30 minutes.

Quel est le record du monde du marathon féminin ?

Les meilleures performances du marathon féminin

Le record du monde du marathon féminin est de 2 heures, 15 minutes et 25 secondes, établi par Paula Radcliffe du Royaume-Uni en 2003. C’est un peu plus de deux minutes plus rapide que le précédent record du monde, détenu par Ingrid Kristiansen de la Norvège depuis 1985.

Les meilleures performances du marathon féminin sont assez impressionnantes. Le record du monde a été battu à plusieurs reprises au cours des dernières années et les femmes continuent de prouver qu’elles sont capables de courir aussi vite, voire plus vite, que les hommes.

Le marathon féminin a été officiellement introduit aux Jeux olympiques en 1984 et des records ont été établis chaque année depuis lors. Les meilleures performances proviennent généralement des athlètes africaines, notamment des Kenyans et des Ethiopiens. En effet, ces pays ont produit certains des coureurs les plus rapides au monde, hommes et femmes.

Les femmes africaines ont dominé le marathon féminin ces dernières années. Tirunesh Dibaba, une athlète éthiopienne, détient actuellement le record du monde du 10 000 mètres, ainsi que le record olympique du 5000 mètres. Elle a également été la première femme à remporter le marathon de Londres en 2008. Dibaba est considérée comme l’une des meilleures athlètes féminines de tous les temps et elle a encore beaucoup de potentiel pour battre d’autres records.

La Kenyane Mary Keitany est l’actuelle détentrice du record du monde du marathon féminin, après avoir battu le précédent record en 2017. Keitany est une coureuse exceptionnellement talentueuse et elle a déjà remporté le marathon de New York à trois reprises. Elle est considérée comme l’une des meilleures coureuses de marathon au monde et elle a encore beaucoup de potentiel pour améliorer son temps.

Le record du monde du marathon féminin est extrêmement impressionnant et il montre à quel point les femmes sont capables de courir vite. Les athlètes africaines ont dominé le marathon féminin ces dernières années et elles continueront probablement à battre des records à l’avenir.

Le marathon féminin, une course à la portée de toutes ?

Le marathon féminin est une course à la portée de toutes ? Le record du monde féminin du marathon est de 2 heures, 15 minutes et 25 secondes, ce qui représente une moyenne de 10,49 km/h. Le record a été établi par la Kenyan Paula Radcliffe, le 26 avril 2003, lors du Marathon de Londres. Cependant, le temps du marathon féminin le plus rapide enregistré à ce jour est 2 heures, 14 minutes et 4 secondes, réalisé par la Kenyan Tegla Loroupe, le 21 avril 2002, lors du Marathon de Rotterdam.

Les femmes ont été autorisées à participer au marathon olympique pour la première fois aux Jeux olympiques de 1984 à Los Angeles. Le marathon féminin a été ajouté aux Jeux olympiques d’été de 1988 à Séoul. Le record olympique du marathon féminin est 2 heures, 24 minutes et 52 secondes, établi par la Kenyan Nancy Langat aux Jeux olympiques de 2008 à Pékin.

Le marathon féminin le plus rapide enregistré à ce jour est 2 heures, 14 minutes et 4 secondes, réalisé par la Kenyan Tegla Loroupe, le 21 avril 2002, lors du Marathon de Rotterdam.

Le record du monde du marathon féminin est de 2:15:25, établi par Paula Radcliffe en 2003. C’est un temps incroyable, et il est peu probable qu’il soit battu de sitôt. Les femmes marathoniennes sont de plus en plus nombreuses à participer à des événements et à améliorer leurs performances, ce qui rend le record du monde du marathon féminin encore plus impressionnant.

Previous post Quel est le plus beau marathon ?
Next post Quel est le rôle d’un excentré ?